18 février 2024

Le Centre Financier du Qatar renforce ses pratiques de gouvernance environnementale et sociale

Locale

Doha, le 18 février /QNA/ Le Bureau des normes du travail (LSO) du Centre financier du Qatar (QFC) a organisé une session de dialogue stratégique intitulée "L'importance d'une transition juste et de l'investissement dans le capital humain pour promouvoir l'égalité et l'inclusion au travail" dans le but de sensibiliser à ces questions cruciales.
La séance d'ouverture du dialogue stratégique a abordé le concept de Transition Juste, mettant en lumière l'importance de traiter les questions environnementales et sociales lors de la transition vers une économie durable. Elle a également souligné la nécessité de soutenir le rôle du secteur privé dans la planification d'une transition inclusive et équitable.
Des experts et des représentants du QFC, de « Gulf Sustain », de l'Organisation Internationale du Travail (OIT), de la Chaire UNESCO en Droit de l'Environnement et du Développement Durable, ainsi que du Groupe des Nations Unies sur les entreprises et les Droits de l'Homme, ont présenté leurs analyses du concept de Transition Juste et des cadres ESG du point de vue social. Ils ont partagé des idées sur l'ESG et les impacts sociaux plus larges des transitions économiques vers des économies durables, en mettant l'accent sur le rôle central de la justice, de l'égalité et de l'inclusion pour les travailleurs.
Mr Yousuf Mohamed Al-Jaida, Directeur général du QFC, a souligné l'engagement de l'organisation envers les Objectifs de Développement Durable des Nations Unies et sa volonté de contribuer à la construction d'un avenir meilleur où le progrès va de pair avec l'inclusion et la durabilité. Il a souligné que ces valeurs sont au cœur de leur vision stratégique et que des initiatives telles que ce dialogue témoignent de leur engagement en faveur d'un avenir plus juste et plus durable.
Dr Dr. Damilola S. Olawuyi, titulaire de la Chaire UNESCO en Droit de l'Environnement et du Développement Durable, a souligné l'importance des initiatives adaptées en matière de développement des capacités, de reconversion et de formation pour exploiter efficacement les opportunités offertes par la transformation technologique en cours. Il a déclaré : "La transformation actuelle exige une main-d'œuvre qualifiée et motivée, capable de soutenir une société basée sur la connaissance. En mettant l'accent sur les programmes de formation et de renforcement des capacités, les entreprises sont mieux préparées à aligner leurs pratiques et leurs décisions sur les principes directeurs des Nations Unies en matière d'entreprises et de Droits de l'Homme ainsi que sur la Vision Nationale 2030 du Qatar. Ce dialogue stratégique constitue une étape cruciale vers la réalisation de cet objectif, et nous sommes impatients de capitaliser sur les résultats fructueux qui en découleront."
De son côté, Mme Carlotta Ferrero, Président de Gulf Sustain, a souligné l'importance d'organiser des discussions sur la Transition Juste à la fois au niveau local et mondial. Elle a affirmé : "Une approche communautaire holistique est essentielle pour parvenir à une transition juste pour tous, y compris pour les travailleurs vulnérables. Les entreprises du secteur privé doivent gérer les processus de transformation de manière adaptée au contexte et au secteur, en tirant parti des outils et des cadres existants tels que la gouvernance environnementale et sociale (ESG). Pour ce faire, il est nécessaire de lier les aspects environnementaux et sociaux afin que les progrès réalisés dans l'un puissent renforcer l'autre. Ce dialogue stratégique offre une opportunité au secteur privé de présenter les progrès accomplis et de partager les connaissances entre les différentes industries en vue d'atteindre le meilleur pour l'avenir."
Mr Max Tonon, Directeur du bureau de Projet de l'OIT à Doha, a souligné l'importance du rôle du secteur privé dans la transformation des économies, la protection de l'environnement et la garantie de la dignité humaine sur le lieu de travail. Il a déclaré : "Le secteur privé joue un rôle essentiel dans la transformation des économies, la protection de l'environnement et la garantie de la dignité humaine sur le lieu de travail. Nous saluons les efforts déployés par le QFC pour mettre en place de nouvelles normes et pratiques, notamment en matière de diligence raisonnable dans la passation des marchés. En donnant la priorité à la durabilité et au travail décent, les entreprises peuvent contribuer à protéger notre planète et à soutenir la justice sociale".
Le QFC soutient les politiques du travail qui stimulent la compétitivité des entreprises et créent des environnements de travail attrayants. Il a mis en place le Bureau des normes du travail en tant qu'organisation indépendante et impartiale chargée de gérer, de mettre en œuvre et de superviser toutes les questions liées au travail. Cette initiative a été organisée en collaboration avec Gulf Sustain, un programme soutenu par l'Agence suisse pour le développement et la coopération, ainsi qu'avec la Chaire UNESCO en Droit de l'Environnement et du Développement Durable.
News Bulletins
X
"Les cookies nous aident à améliorer votre expérience sur le site Web. En utilisant notre site Web, vous autorisez l'utilisation de cookies."
Confirmer