21 septembre 2022

La Conférence arabe du travail salue les réformes du travail au Qatar

 

Le Caire, 21 septembre /QNA/ La déclaration finale de la Conférence arabe du Travail à sa 48e session a salué d’une part, les réformes du travail menées par l'État du Qatar pour protéger, améliorer et garantir les droits des travailleurs, et d’autre part, le progrès législatif et technologique dans ce domaine.

Les participants ont également exprimé leur haute estime pour les efforts déployés par l'État du Qatar dans l'amélioration des conditions du travail et des travailleurs  à travers une série de lois et règlements permettant d'assurer un certain équilibre entre toutes les parties dans le monde du travail.

La déclaration finale de la conférence a été approuvée par les représentants des délégations des trois partis "gouvernements, employeurs, travailleurs". la délégation qatarie était présidée dirigée par S. E. M. Ali Ibn Samikh Al-Marri, ministre du travail. Dans sa déclaration finale la conférence a affirmé que l'organisation de la Coupe du monde FIFA Qatar 2022, était une source de fierté pour l'ensemble du monde arabe, et a souhaité le plein succès à l'État du Qatar dans l'organisation de cet événement sportif international.

M. Fayez Al-Mutairi, directeur général de l'Organisation arabe du travail, a félicité l'État du Qatar pour l’accueil de la Coupe du Monde de la FIFA, Qatar 2022, et la République arabe d'Égypte pour avoir accueilli la Conférence des Nations Unies sur le climat Cop 27 en novembre prochain. Il a également remercié les délégations participantes de lui avoir renouvelé leur confiance pour un nouveau mandat de Directeur général de la Conférence.

Dans la déclaration finale, la conférence a recommandé le développement de stratégies numériques dans le monde arabe, à travers la mise en place d'une infrastructure adaptée aux transformations numériques, la création de formations hautement professionnelles sur les métiers du numérique, ainsi que la création d'institutions de recherche scientifique pour accompagner les évolutions technologiques rapides. Dans les recommandations de la déclaration il était également question de développer une politique de marketing pour accompagner la transformation numérique, élaborer des initiatives réalisables, mettre en place un système efficace pour améliorer la qualité de la production et améliorer ses taux de production, adopter des plans ambitieux pour développer les talents numériques dans le monde arabe, pour créer des générations de penseurs et d'innovateurs, et mettre en place des programmes de formation pour inculquer l'esprit d'innovation et créer une main d’œuvre capable de faire face aux nouvelles mutations numériques.

Il a également recommandé d’une part, de mettre en place des programmes de développement et d'augmenter l'efficacité de la main-d'œuvre, d'une manière qui contribue à accroître les capacités et les compétences, conformément aux changements internationaux dans le domaine des changements techniques, de travailler à diversifier les sources de financement, de stimuler les investissements dans le domaine de la technologie numérique, et œuvrer à l'assouplissement des restrictions commerciales en matière de biens et de services. Et d’autre part, de faciliter la circulation des travailleurs entre les pays arabes, activer des accords d'action arabe conjointe, ainsi qu'accorder une attention à la cybersécurité, en s'appuyant sur des programmes avancés et en établissant des centres d'intervention d'urgence, pour maintenir la confidentialité des informations et éviter toute dépendance à leur égard.

Il a souligné la nécessité de créer des capacités économiques et numériques avancées qui permettent une évaluation continue, pour combler les lacunes et les erreurs qui peuvent survenir lors de la mise en œuvre.


X
"Les cookies nous aident à améliorer votre expérience sur le site Web. En utilisant notre site Web, vous autorisez l'utilisation de cookies."
Confirmer