22 septembre 2022

Le Qatar verse encore 1 million de dollars à l’opération de sauvetage du pétrolier «Safer»

 

New York, le 21 septembre /QNA/ Le Qatar a annoncé l’accord d’un financement supplémentaire de 1 million de dollars, portant ainsi sa contribution totale à 3 millions de dollars en soutien aux opérations de sauvetage coordonnées par les Nations unies pour éviter le déclanchement d’une marée noire à cause du pétrolier "Safer".

 

C’est ce qu’a mentionné SE la ministre adjointe des Affaires étrangères, Lolwah bint Rashid Al Khater, dans son discours prononcé à l’événement de haut niveau traitant de « La prévention d'un éventuel déversement de pétrole en Mer Rouge par le pétrolier Safer », en marge de la 77e session de la Assemblée générale des Nations Unies ayant eu lieu à New York.

 

Son Excellence a indiqué que le Qatar avait déjà annoncé un don de deux millions de dollars afin de soutenir l’opération internationale urgente de sauvetage, lors de la cérémonie de don tenue en mai dernier et organisée par le Royaume des Pays-Bas et les Nations Unies.

 

La ministre adjointe a également exprimé la profonde préoccupation du Qatar quant à l’état du pétrolier, notant que le manque de financement a déjà retardé le début des opérations et a conduit au report de l'intervention jusqu'en octobre prochain, ce qui augmente à son tour le degré de gravité des opérations.

 

SE la Ministre adjointe a en outre expliqué que les risques imposés par les conditions actuelles du pétrolier «Safer» ancré dans les eaux au large des côtes yéménites, nécessitent une action urgente et immédiate, saluant la réponse rapide des Nations Unies en vue d’atténuer la menace et de mobiliser le soutien international.

 

Par ailleurs, Son Excellence a indiqué qu’une éventuelle marée noire entraînerait une catastrophe environnementale qui menacerait la vie et les moyens de subsistance d'innombrables personnes, comme elle exposerait la riche biodiversité de la mer Rouge à un grand danger, tout en soulignant que les dommages environnementaux auraient des coûts économiques élevés pour la région.


X
"Les cookies nous aident à améliorer votre expérience sur le site Web. En utilisant notre site Web, vous autorisez l'utilisation de cookies."
Confirmer