14 janvier 2023

Le conseiller en communication de l'UNRWA à (QNA) : Le Qatar a joué un rôle central en permettant à l'agence de venir en aide aux réfugiés Palestiniens


Gaza 14 janvier /QNA/ Le conseiller média de l'Office de secours et de travaux des Nations Unies pour les réfugiés Palestiniens (UNRWA), Adnan Abu Hasna, a confirmé que l'État du Qatar avait joué un rôle central en soutenant les efforts de l'agence et en répondant à ses besoins tout au long de l'année dernière, afin de lui permettre de remplir son devoir envers les réfugiés Palestiniens.
Dans des déclarations à l'Agence de presse du Qatar (QNA), il a noté la réponse du Qatar à l'appel urgent lancé récemment par l'UNRWA, par l'intermédiaire du Fonds du Qatar pour le développement qui a annoncé une contribution d'urgence en décembre dernier pour soutenir le manque de financement dont souffre l'agence, afin de renforcer le rôle central de l'agence pour protéger les droits des réfugiés Palestiniens en danger et pour combler leurs besoins urgents et immédiats.
Il a souligné que l'agence internationale était sur le point de relever de grands défis au cours de l'année actuelle à la lumière de l'augmentation du chiffre de réfugiés Palestiniens et de l'augmentation de leurs besoins, expliquant que les dernières statistiques du chiffre de réfugiés enregistrés auprès de l'UNRWA dans ses cinq zones d'opérations était de six millions neuf cent mille réfugiés, en plus de 700.000 autres parmi les bénéficiaires enregistrés.
Il a déclaré que l'Assemblée générale des Nations Unies avait voté à une écrasante majorité en faveur de la prolongation du mandat de l'UNRWA pour une période de trois ans, à compter de juin 2023, et ce qu'il faut maintenant, c'est traduire le grand soutien international et politique en un financement réel des programmes de l'agence afin d'assurer la poursuite de ses services à des millions de réfugiés dans les cinq zones d'opérations.
Il a souligné que l'agence serait confrontée à un défi majeur afin de poursuivre ses services pendant l'année en cours en ce qui concerne l'éducation, la santé, la nourriture et le paiement des salaires des employés.
Abu Hasna a souligné que l'UNRWA avait terminé l'année 2022 avec le plus grand déficit financier de son histoire, soit 80 millions de dollars, ce qui ajoute de grandes charges au budget de l'année 2023 et augmente les défis à relever pour assurer la continuité des services et des programmes.

 

 

 

 


X
"Les cookies nous aident à améliorer votre expérience sur le site Web. En utilisant notre site Web, vous autorisez l'utilisation de cookies."
Confirmer